CLINIQUE MORGENTALER — MONTRÉAL
BIENVENUE
SERVICES
FAQ
DECISIONS
APPOINT
AFTER
CONTACT
DIRECTIONS
DOCUMENTATION
FEES
English | Contactez Nous
 
  • Veuillez prendre note que nous sommes déménagés au 1259 Berri Bureau 900 Montréal, Qc.
 
     


Notre service post-avortement

Veuillez lire attentivement les informations et instructions suivantes ; vous aurez une feuille d’information semblable pour vous y référer dans les prochaines semaines. Vous y trouverez la description de ce qui peut normalement se produire et que faire si survient une inquiétude ou un problème. Notre personnel est disponible pour répondre à vos questions. Nous préférons que vous nous appeliez d’abord si vous avez des questions ou des inquiétudes puisque l’avortement est notre spécialité.

________________________________________

Durant les heures de bureau appelez :
514-844-4844
Nous vous donnerons le numéro de téléphone du cellulaire

________________________________________

Les complications sont très rares. La clinique est ouverte de 9h00 à 17h00 du lundi au vendredi, mais il n’y a pas toujours de médecin sur place durant les heures d’ouverture. Appelez-nous à la clinique durant les heures de bureau, et sur le cellulaire en soirée ou les fins de semaines. Vous pouvez alors nous rejoindre par téléphone 24 heures sur 24, pour les questions urgentes. Si l’urgence nécessite toutefois une intervention rapide, veuillez vous rendre à l’hôpital le plus proche.

Si vous utilisez le numéro d’information après les heures d’ouverture, veuillez nous laisser de préférence un message numérique (incluant le code régional) et demeurer disponible en laissant libre la ligne téléphonique. Si vous ne recevez pas notre appel dans la demi-heure qui suit, appelez de nouveau.

Nous vous demandons de garder la feuille d’information post-avortement qui vous est remise pour vous y référer en cas de doute sur ce qui est normal ou non à la suite de cette intervention. Toute information demeure confidentielle, votre santé et le respect de votre vie privée nous importent.


Saignements

Chaque femme et chaque grossesse sont différentes. Les saignements après un avortement varient également; certaines femmes n’auront aucun saignement après un avortement (surtout dans le cas d’une petite grossesse), d’autres saigneront immédiatement et pour 3 à 4 semaines, et rarement, plus.

Les saignements périodiques, les caillots et les pertes brunâtres sont également normaux. Les saignements augmentent avec l’activité. Les saignements peuvent augmenter trois à quatre jours après l’avortement dûs aux changements hormonaux. Vous pouvez éliminer des caillots quand vous vous levez le matin, quand vous utilisez la toilette ou que vous faites des activités exténuantes. Aussi, boire de l’alcool, soulever des objets pesants, consommer de la marijuana ou prendre des médications comme Midol ou Aspirin peuvent augmenter les saignements.


Saignements excessifs

Les saignements seraient anormaux si, après votre avortement, vous imbibiez plusieurs serviettes sanitaires super-absorbantes en une heure ou si vous imbibiez une serviette super-absorbantes à la demi-heure pendant plus de deux ou trois heures. Si cela arrivait veuillez appeler la clinique.

Si vous commencez à saigner abondamment il peut être utile de vous étendre pour un moment en ayant les pieds surélevés. Les saignements peuvent être plus abondants après une période de grande activité, d’exercice etc. Si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser des serviettes sanitaires les saignements peuvent vous paraître plus abondants que d’habitude. Si vous avez des inquiétudes appelez la clinique au numéro qui vous a été donné dans les informations post-avortement.


Crampes utérines

Les crampes après un avortement sont normales. Votre utérus a augmenté de volume et va reprendre sa taille normale. Les crampes peuvent survenir occasionnellement pendant deux à trois semaines après l’intervention, et peuvent être plus fortes que les crampes menstruelles. Plusieurs femmes se plaignent d’une augmentation des crampes la troisième ou quatrième journée après l’avortement et peuvent avoir une présence de caillots. D’autres n’auront aucune crampe. Quelques unes peuvent sentir une pression au bas ventre ou une douleur au bas du dos ou à la partie intérieure des cuisses.

Pour soulager les crampes

  • prendre du Tylenol extra-fort avec ibuprofen, un ou deux comprimés de chacun, aux 4 heures.
  • si vous n’êtes pas allergique à la codéine, vous pouvez acheter du Triatec 8 (Tylenol avec codéine) en pharmacie sans prescription, et prendre 1 à 2 comprimés aux 4 heures.
  • si vous avez l’habitude de prendre Anaprox, demandez-nous une prescription.

Autres suggestions utiles :

  • mettre un coussin électrique sur la région douloureuse.
  • boire des liquides chauds.
  • marcher un peu.
  • s’étendre, plier les genoux et les ramener vers le corps.
    Changer de position fréquemment.

Si tout ceci ne vous soulage pas, appelez la clinique.


Prévention de l’infection

Le col de l’utérus demeure quelque temps un peu ouvert après l’avortement; aussi il ne faut rien introduire dans le vagin afin d’éviter l’infection. Recommandations pour une semaine :

  • pas de tampons ; serviettes sanitaires seulement
  • pas de relations sexuelles avec pénétration
  • pas de natation en piscine, ni de bain tourbillon, ni de douche vaginale
  • pour les interruptions de grossesse du deuxième trimestre (14 semaines et plus) : pas de bain ; douches seulement

Si vous développiez une infection ce serait dans les jours suivant l’avortement. Les infections détectées très tôt se traitent facilement et efficacement avec habituellement des antibiotiques oraux. Les signes d’une infection peuvent être : fièvre de 38°C ou plus, sensibilité au bas ventre, écoulement vaginal.


Médication

Vous pouvez avoir à prendre des antibiotiques à la maison :
Doxycycline / metronidazole / amoxicilline/ azithromycine sont des antibiotiques pour prévenir l’infection et doivent être pris tel qu’indiqué.

Misoprostol est parfois donné pour favoriser la contraction de l’utérus et diminuer les saignements. Il peut causer une augmentation des crampes. Aussi, plusieurs trouvent avantageux de prendre du Triatec ou ibuprofen (Advil ou Motrin) au même moment.


Changements hormonaux : syndrome post-avortement

Il y a des changements hormonaux qui surviennent après l’avortement et qui conduisent, chez la plupart des femmes, à ce que l’on nomme syndrome post-avortement. Ce syndrome fait partie de la période post-avortement normale. Généralement, il y a peu ou pas de saignement les trois premiers jours après l’intervention et ensuite les crampes reprennent, augmentant en intensité. Habituellement le quatrième ou cinquième jour après l’avortement les crampes sont plus fortes et les saignements deviennent plus abondants et sont souvent accompagnés de caillots. La sensibilité des seins et le gonflement abdominal peuvent augmenter et demeurer pendant deux semaines. La température peut augmenter légèrement (jusqu’à 38°C) pour 24 heures, et il est normal de se sentir fiévreuse et frissonnante. Les femmes se sentent parfois un peu déprimées dans ces jours et certaines disent avoir envie de pleurer. Il peut être bien de se reposer, traiter les symptômes comme suggéré et attendre qu’ils disparaissent. Ces symptômes durent habituellement 48 heures.


Symptômes de grossesse

La plupart des symptômes de grossesse disparaîtront la première semaine ; les nausées sont les premiers symptômes à disparaître avec la baisse des hormones. Certaines femmes sentiront de la douleur, un gonflement et un durcissement au niveau des seins. Il peut aussi y avoir un petit écoulement de liquide des seins qui cessera après quelques jours. Vous ne devez ni presser ni masser les seins car ceci augmenterait la production de liquide. Portez un soutien gorge serré, mettez des compresses très froides pendant 10 à 20 minutes quelques fois par jour et prenez du Tylenol pour soulager l’inconfort. Le gonflement du ventre peut aussi empirer avant de s’améliorer, et peut prendre deux semaines à se résoudre complètement.


Reprise des activités normales

Certaines femmes retournent au travail le même jour, d’autres prennent du temps pour elle-même. La plupart des femmes se sentent mieux après un repas léger. Vous pouvez reprendre vos activités normales quand vous le voulez. Écoutez votre corps.


Reprise des activités sexuelles

Certaines femmes reprendront leurs activités sexuelles après une semaine, alors que d’autres auront besoin de quelques semaines avant d’être à l’aise lors de la pénétration. Il est possible, et normal, de ressentir des crampes ou d’avoir des saignements au cours de la relation pour certaines femmes, jusqu’à 1 à 2 mois après l’intervention. Soyez à l’écoute de votre corps et de vos besoins. N’oubliez pas que la fertilité revient 7 à 10 jours après l’avortement, même s’il y a des saignements.


Contraception

Il est possible de devenir enceinte aussi rapidement que 7 à 10 jours après l’avortement. Nous pouvons vous aider avec la contraception en fournissant une méthode et en révisant les instructions avec vous. Nous recommandons le condom comme méthode contraceptive de base; nous déconseillons la méthode du calendrier et le coït interrompu car elles ne sont pas très efficaces comme méthodes. L’ovulation peut être précoce spontanément dans certains cycles. Le condom peut être utilisé avec un spermicide (ou avec diaphragme et spermicide) pour obtenir 98 % d’efficacité. L’intervenante en salle de repos révisera avec vous les informations sur la méthode contraceptive de votre choix. Si vous désirez utiliser la pilule contraceptive, le timbre contraceptif, ou le Nuva-Ring, l’intervenante en salle de repos vous remettra des échantillons. Vous commencerez la pilule le dimanche suivant l’avortement, que vous ayez des saignements ou pas; le timbre est aussi commencé le premier dimanche. Nous pouvons vous donner une injection de dépo-provera si vous choississez cette méthode. Le stérilet ou le système Miréna peut être posé trois semaines après l’intervention. La contraception d’urgence, Plan B, est disponible en pharmacie. Vous n’avez pas besoin de prescription pour le Plan B (''pilule du lendemain'')


La santé sexuelle

Les infections transmissibles sexuellement comme le VIH, la chlamydia, la gonorrhée, les verrues génitales, la syphilis et autres sont transmises lors des relations sexuelles que vous soyez enceinte ou pas. La pilule et les autres méthodes chimiques n’empêchent pas la transmission de ces infections; seulement l’utilisation régulière du condom peut les prévenir. Protéger ses relations sexuelles est un signe de respect et non de manque de confiance !


Examen de vérification

L’examen de contrôle n’est pas obligatoire si tout va bien. Nous vous demandons de faire un test de grossesse urinaire, trois semaines après l’intervention pour les grossesses de 6 semaines ou moins, et quatre semaines après pour les grossesses de plus de 6 semaines. Un test de grossesse positif peut être normal car il faut environ 3 à 4 semaines pour que les hormones de grossesse disparaissent. Pour éliminer la possibilité d’une complication, appelez-nous si votre test est positif. Si toutefois quelque chose vous inquiète, que vous avez des questions, que vous voulez rediscuter de la contraception, ou encore que vous ayez le moindre problème, nous vous demandons de nous contacter pour prendre rendez-vous ou pour parler avec une infirmière. Il n’y a pas de frais supplémentaires pour la visite de contrôle.


Prochaine menstruation

Il est impossible de prévoir précisément quand vous aurez votre prochaine menstruation. La plupart des femmes auront leurs menstruations de 4 à 8 semaines après l’avortement, parfois deux mois après l’avortement. Cette menstruation peut être inhabituelle; vous pouvez ressentir des crampes plus fortes que d’habitude et éliminer des caillots ou des saignements brunâtres. Tout ceci est normal.


Autres conseils

Nous vous demandons de ne pas boire d’alcool et de ne pas consommer des narcotiques pendant les 24 heures qui suivent l’intervention pour éviter des réactions avec les médicaments utilisés.

Les femmes en âge de procréer et non immunisées à la rubéole peuvent consulter leur médecin ou centre de santé pour recevoir le vaccin.


Réactions émotionnelles après un avortement

Il est normal de ressentir des émotions, peut-être même fortes, après un avortement. Vous pouvez ressentir un soulagement après avoir pris une décision difficile dans votre vie et avoir bien toléré les procédures. Mais, après quoi, il n’est pas rare de ressentir un sentiment de perte et de tristesse. Il est très aidant de partager vos émotions si vous en ressentez le besoin, avec quelqu’un dont vous vous sentez très proche.

Parfois une femme peut ressentir des émotions qui lui semblent hors de son contrôle. Elle peut se sentir déprimée ou fâchée au point de pleurer. Ces réactions peuvent être normales pour la première semaine, mais si elles durent plus longtemps ou sont inquiétantes pour vous, vous pouvez nous appeler et parler avec une conseillère de vos émotions. Vous pouvez aussi lui demander, ou demander à votre médecin, une référence pour consultation après un avortement.

 
2005 | 2015 © The Morgentaler Clinic